Un désir d'avenir low cost

Publié le par nolowcost

Presque tout a été dit sur le nouveau site vintage de Ségolène Royal, desirsdavenir.com, mais peu de personnes ont prêté attention à sa réponse. Attaquée de toute part, la présidente de Poitou-Charentes se défend en effet d'une bien curieuse façon. Dans un post publié sur l'une des filiales de Désir d'avenir, elle écrit :

"Je tiens à dire qu’aucune facture n’a été présentée à Désirs d’Avenir pour la construction de ce nouveau site. Mieux, nous avons réalisé des économies, car ce nouveau site coûtera en fonctionnement 12 fois moins cher que le précédent, et près de 100 fois moins que le tout premier. Nous réalisons également une économie de charges salariales de 62 000 euros par ans, grâce à l’engagement de militants bénévoles."

En d'autres termes, elle revendique avec fierté de basculer à son tour dans la logique du cheap et du low cost. L'énorme buzz suscité autour de son site qui semble tout droit sorti des années 90 est pourtant l'une des meilleures illustrations des conséquences négatives de ce phénomène low cost sur la qualité des produits et des services. A vouloir réduire les frais à tout prix, on  finit par se priver des services des personnes les plus compétentes. L'agence La Netscouade qui travaillait jusque là aux côtés de Ségolène Royal était peut-être 12 fois plus chère... mais elle était aussi 1000 fois plus efficace !

Publié dans Communication

Commenter cet article

Sanjay 21/09/2009 22:39

Attention, l'interface de Désirs d'avenir (Dez Dav pour les initiés) vient de changer. On a fait un bond d'au moins cinq ans en avant. Et on arrive dans les années 00. Encore un petit effort, et le site de low cost de Sego va ressembler à celui de Chirac pour les présidentielles de 2002.

Eliane Villot 20/09/2009 15:43

Je n'ai pas pu faire fonctionner les site "Désirs d' avenir"!!! peut-être je n'ai pas assez de désir d'avenir? Existe-t-il une formule magique?