Fabio Lucci sort de la crise... c'est mauvais signe !

Publié le par nolowcost

Claire Ané, sur le blog Engrenages, les Français face à la crise, donne la parole à Corinne Lias, responsable adjointe du magasin Fabio Lucci de Rouen, une chaîne low cost bien connue des amateurs de textiles chinois à bas coûts. L'interview complète est ici. Morceaux choisis.

"On a fermé trois semaines, ce qui n’était jamais arrivé. Le magasin a été vidé, on a réorganisé et mis en place la marchandise, entièrement renouvelée. Et depuis qu’on a rouvert, le 17 août, c’est la folie ! (...) la recette est chaque jour 1 000 à 3 000 euros au-dessus de celle de l’an dernier à la même époque. (...) On fait mieux qu’avant la crise. Maintenant, il faut voir sur la longueur..."

Il paraît que chez Emmaus et au Pôle Emploi aussi c'est la folie. Mais est-ce vraiment le signe d'une sortie de crise ? Faut-il se réjouir que de plus en plus de personnes soient obligées d'aller faire leurs courses chez Fabio Lucci ? Ne serait-ce pas plutôt le symptôme d'une société à l'agonie, d'une économie en chute libre qui entretient la pauvreté ?

Publié dans Grande distribution

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article